Herbert Nitsch

Apnéiste Autrichien, Herbert Nitsch est né en 1970 à Vienne. Reconnu comme l’un des meilleurs apnéistes de tous les temps, il a battu 32 records du monde au cours de sa carrière. Aujourd’hui détenteur du record du monde d’apnée No-Limit en ayant descendu 253 mètres, Herbert Nitsch a failli y laisser la vie.

Un AVC en plein record du monde

Le 6 Juin 2012, l’Autrichien est passé très proche de la mort. En effet, alors qu’il était en Grèce, plus précisément au large de Santorin, Herbert Nitsch tentait de battre le record du monde d’apnée No-Limit. Cette discipline consiste à descendre le plus profond possible à l’aide d’une gueuse en retenant sa respiration.

Malheureusement sa quête de record du monde ne s’est pas passé comme prévu. Alors qu’il tente de battre son propre record du monde (214 mètres), Herbert Nitsch est victime d’un AVC lors de sa remontée. Alors qu’il était descendu à 254 mètres et ainsi explosant son ancien record, il s’évanouit au moment de remonter.

La cause ? Il a raté l’indispensable pallier de décompression. Un afflux massif d’azote a fait son bigbang dans sa tête. Placé sous coma artificiel, il a échappé de peu à la mort.

Sitôt remonté à la surface, il reprit conscience et replongea directement. Il affirme dans Paris Match: “Lorsque je suis remonté à la surface, j’ai immédiatement réalisé que j’avais sauté mes paliers de décompression et qu’il me fallait replonger le plus vite possible. J’étais parfaitement conscient, à ce moment-là, que si je ne replongeais pas vite, je m’exposais à des séquelles irréversibles.” 

Le retour à la plongée

Par la suite,

ce fut 2 années de rééducation. A l’état végétatif en 2012 il devait tout d’abord réapprendre à marcher avant de repenser à plonger. Huit mois après son accident, il recommença à nager dans un lac en Autriche contre l’avis des médecins. Sa première plongée fut 1 an et demi après AVC, à Thaiti. Il est descendu à 20 mètres.

Depuis, il plonge régulièrement en essayant de retrouver toutes ces sensations, ce qui reste encore difficile. Mais Herbert Nitsch persiste, son tempérament est comme ça. Les médecins lui avait recommandé de ne pas plonger avant d’être à 100%, chose qu’il n’a évidemment pas suivie.

Herbert Nitsch reste un homme assez fascinant pour ceux qu’ils ont rencontrés.Voici une phrase qu’il a dit lors d’une interview avec le journal Libération:  «Je n’ai pas d’enfants et je n’en veux pas, parce que la planète est déjà trop peuplée. Quelle idée, d’ailleurs, d’encourager la natalité… et puis, c’est contraignant, les enfants, pour voyager.».

Une chose est sur, Herbert Nitsch a le tempérament pour revenir titiller les records du monde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

18 + twenty =